Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
22 janvier 2010 5 22 /01 /janvier /2010 23:53

Il est maintenant avéré que les nuisances sonores ont un réel impact sur notre qualité de vie.

Santé, humeur les atteintes sont manifestes. A Limeil Brévannes comme partout  (ou presque) dans le Val de Marne nous vivons quotidiennement avec cette pollution.


  

    bruit_echelle.jpg



Sur notre commune et pour le moment, c’est surtout le bruit d’origine aérienne que nous subissons. Plus ou moins sensible en fonction des quartiers il est  présent chaque jour entre 6h30 et 22h30.

Pollution difficile à mesurer par nos propres moyens, je vous propose de consulter la carte du bruit dans notre commune éditée à la demande de la communauté européenne par le département.  

C'est en effet la directive européenne n°2002/49/CE qui impose la production de cette information. Celle-ci impose la poursuite des trois objectifs suivants :
 

1/ Edition d’un diagnostic de la pollution sonore existante
    (mise à jour à minima tous les 5 ans)
 

2/ Mise a la disposition du public de celui-ci

3/ Initialisation d'un plan de prévention du bruit pour les populations
   
 

Cela doit être,  je le pense, au même titre que les actions favorisant un développement « soutenable »  (terme que je privilégie à la notion de développement durable, élitiste et parfois utopiste) une des priorités du développement de notre commune.

A l’heure de la course effrénée à la densification urbaine sur Brévannes, soyons vigilants aux actions concrètes mises en place par nos élus pour limiter cette pollution.

http://www.cartesbruit94.fr/


Photo échelle de bruit: www.bruitparif.fr

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
17 janvier 2010 7 17 /01 /janvier /2010 13:37

                             tournesol.jpg

Je saisis l’occasion de la traditionnelle période des vœux pour vous présenter mes meilleurs et plus sincères.

Gageons que cette nouvelle année permettra tant au niveau local, que régional ou national l’émergence d’une approche plaçant l’homme au centre des préoccupations bien avant les considérations partisanes ou dogmatiques.

Je formule également le vœu d’une ville de Limeil Brévannes tournant la page des années difficiles faisant face avec détermination à son avenir en mettant de coté ses vieilles et vaines querelles politiques, qui disons le, ne profitent guère au quotidien des brévannais.

Pour ma part, avec humilité mais détermination, hier comme aujourd’hui ou demain, je reste au service de notre cité.

Bien à vous tous,

Ph.Gerbault

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
27 décembre 2009 7 27 /12 /décembre /2009 13:10

La pollution, c’est également cela :

 pollution-visuelle.jpg


Il me semble difficile de communiquer largement sur les actions durables et "vertes" initiées par la municipalité et en meme temps tolérer de la part de partis politiques issus de la majorité municipale ce type d'affichages sauvages.

Idée de bonne résolution 2010 pour notre municipalité:

Nettoyer la ville de ce type d’affichage et sensibiliser les partis concernés de la nuisance occasionnée.

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
22 décembre 2009 2 22 /12 /décembre /2009 21:53

terre copenhague

Malheureusement c’était prévisible…Pschitt fit le débat sur le gaz à effet de serre…

Ce sommet  portait déjà en son sein la matrice de l’échec. Car si le réchauffement planétaire est un vrai sujet, le périmètre de ces échanges ne couvrait pas, à mon sens, tous les sujets majeurs. Les enjeux « durables »  que nous devons  affronter sont bien plus larges et importants et ne peuvent se limiter au contrôle de l’effet de serre et de son supposé corolaire… le réchauffement climatique.

copenhague mains vertes


L’accès à l’eau pour tous, élément de stabilité géopolitique…zappé !
La déforestation en Afrique et ailleurs dans le monde…
effleurée !
La gestion et le contrôle de la natalité …ignorés !
Le partage Nord –Sud des ressources énergétiques & « savoir-faire » …
oublié !
L’intégration des ONG dans les débats, gage de pragmatisme…reportée !

Il faut dire qu’en plus, outre le fond,  la forme et l’organisation intégraient aussi les ingrédients d’un échec retentissant, des débats sans ordre du jour agréés par l’ensemble des participants, des échanges en catimini entre grands de ce monde excluant les pays en voie de développement, la volonté de certains de conjuguer évènement planétaire et stratégie personnelle quitte à communiquer sur des décisions non encore entérinées (N’est ce pas messieurs Sarkozy & Obama).

Au final, ce sommet  a accouché d’une simple intention d’actions visant limiter la hausse des températures à +2° par rapport aux niveaux de l’ère pré industrielle (Début 19° siècle).
Pour cela les pays industrialisés devront communiquer en janvier 2010 les actions qu’ils entreprendront pour réduire leurs émissions de gaz.

Les autres pays devront à la même échéance indiquer les efforts qu’ils accompliront pour limiter l’augmentation de ceux-ci…pas de contraintes ni de sanctions, simple déclaration d’intention…maigre bilan.

J’ajouterai qu’il semble clair que le modèle ONUSIEN basé sur les prises de décisions à l’unanimité, a fait son temps et doit être revu (trouver un accord à près de 180 pays est quasi impossible), que l’Europe des 27 n’est encore qu’un concept lorsqu’il s’agit de peser sur les débats planétaires et qu’enfin Barack OBAMA englué dans son combat intérieur (débat sur la réforme du système de santé) a d’autres préoccupations, pour le moment, que notre planète.

Je crains fort que nous devions attendre un désastre écologique…dans un pays « riche »… pour que la situation évolue !

 

Pour consulter ( en anglais) l’intégralité du compte-rendu final de Copenhague :

http://unfccc.int/resource/docs/2009/cop15/eng/l07.pdf

Photos : Flickr

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
20 décembre 2009 7 20 /12 /décembre /2009 18:29

Pas de chance.  La neige tombant à gros flocons ce dimanche matin a découragé les derniers exposants au marché de Noël installé cette année Place Jean Jaurès.  A 15h00 hormis le spectacle de magie…plus rien.

 Magie-marche-de-noel.jpg

Un bilan difficile pour les organisateurs car si l’intention était louable, les aménagements par rapport au premier essai de l’an dernier (ou le marché de Noël avait eu lieu dans la rue des enfants heureux empêchant toute visibilité du marché) n’ont pas produits leurs effets. En effet peu de brévannais se sont rendus sur place.

 marché de noel dec 09

En cause une météo des plus difficiles bien sur mais aussi, je pense, des choix étonnants :

Installation des stands en cercle dirigés exclusivement vers l’intérieur de la place Jean Jaurès : résultat, de la rue, impossible de découvrir les stands !

Invitation de stands de foire et notamment d’autos-tamponneuses :
Le marché de Noêl à mon sens se marie mal avec l’auto-tamponneuse…

Une implantation centrale certes mais :
Aucune action permettant aux véhicules de stationner... décourageant.

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
6 décembre 2009 7 06 /12 /décembre /2009 21:32

Ce samedi, dans le cadre du Téléthon se tenait au gymnase Guimier de Limeil Brévannes une rencontre de Karaté.

Les brévannais ont pu applaudir nos jeunes de 4 ans et plus, adhérents du club local de Karaté managé par Saïd Slimani.
Rencontre au cours de laquelle les karatékas en herbe ont eu l’occasion de s’affronter sportivement à travers deux exercices imposés, les Katas ( combat virtuel ) et les combats (les coups n’étaient pas portés).

L’occasion pour nos enfants d’allier sportivité et convivialité mais aussi et surtout apprentissage de la solidarité.

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
1 décembre 2009 2 01 /12 /décembre /2009 23:31



Après 15 jours de commercialisation effrénée, un premier bilan s’impose. A priori et selon leurs dires, les promoteurs  auraient « vendu » près de 70% de leur parc.

  Je vous avais présenté mercredi 11 novembreQuartier des temps durables & école Marquèze   les premières interrogations des Val de marnais & Brévannais sur ce nouveau quartier.

Je vous propose maintenant un échantillon des questions les plus fréquentes : 

 Une nouvelle crèche est elle prévue ? combien de berceaux ? à quelle échéance ?

L'école JL Marquèze pourra t’elle absorber les 300 à 400 nouveaux écoliers (maternelles et primaires) alors qu’elle ne dispose d’une réserve foncière de 4 classes (soit 120 élèves au maximum).

Même question concernant le collège Fernande Flagon et le lycée Guillaume Bude qui, à priori, devrait accueillir les collégiens et lycéens.

Quels modes de transports pour transporter les lycéens du quartier des temps durables vers leur lycée (c’est impossible à pieds)

U
n téléphérique reliant le nouveau quartier au métro (Créteil – ligne 8) est évoqué dans les plaquettes, qu’en est il réellement ? est ce uniquement un projet, est ce validé ? pour quelle date de mise en place?

A défaut de téléphérique
ou en attendant celui-ci, quels moyens de transport seront installés dans le quartier ?

La RATP desservira t elle le nouveau quartier ?

Un ratio d’un parking par appartement vs 1,5 habituellement exigé sera proposé aux acquéreurs, le taux de véhicule par foyer généralement constaté étant de 1,25 ou 1,30 où pourront stationner les 0,25 véhicule par foyer restant ?

Quel sera le tracé de La foulée verte, quand sera  t il opérationnel ?

Quels équipements publics pour ce nouveau quartier ? annexe de la mairie ? bibliothèque ?

Est- il prévu que l’accroissement de la population Brévannaise lié à l’émergence de ce nouveau quartier provoque l’arrivée d’un commissariat de Police sur notre commune ? Quel est l’action et la position de la municipalité sur ce sujet ?
  

L’ensemble des immeubles respecteront ils tous la norme BBC (Bâtiment Basse Consommation).

Un Programme de location de véhicules et de vélos a été annoncé, qu'en est il quelles seront les modalités de location?

Monsieur le maire les attentes sont nombreuses…nous attendons votre retour.

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 11:57


2008, c’est la crise, les medias nous inondent d’informations alarmistes, 2009 c’est fini c’est la reprise… place à la suite.

La suite, je le crains, c’est uniquement un transfert de la crise du secteur privé au secteur public, les banques repartent dans le cercle vertueux des bénéfices à la vitesse de l’éclair tandis que l’état s’enfonce sous le poids de ses déficits.

Et si naturellement il faut se réjouir de la santé, à priori, recouvrée de nos banques et de nos entreprises en général, il convient d’urgence de s’intéresser aux finances de l’état.

Notre pays est champion du déficit, ce n’est pas nouveau, depuis la première crise pétrolière des années 70, nos gouvernants n’ont jamais su proposer et tenir un budget à l’équilibre.

Mais cette crise nous fait franchir le rubicond, tous les symboles, toutes les frontières sont fracassées, jugez en plutôt :

Depuis la dernière guerre mondiale, c’est la première fois que notre déficit atteint la moitié des dépenses du budget global.

Notre déficit durant à minima deux ans sera d’environ 8%...avec un pacte de stabilité européen permettant un écart maximal de… 3%.

Les augmentations des dépenses de fonctionnement de l’état ne sont pas interrompues, il est prévu une hausse de celles-ci de 0,5% l’an prochain, est-ce raisonnable ?

 Il ne s’agit évidement pas de mettre en place une politique de rigueur comme au début des années 80 qui n’aurait comme seul effet d’annihiler toute reprise économique, mais il convient je pense de passer à une phase pragmatique, et ce de toute urgence.

Et ce pragmatisme doit des collectivités locales au plus haut sommet de l’état permettre d’évaluer les situations sans partis pris et sans logique partisane.

A titre d’exemple :

  • Environ 500 niches fiscales coexistent, sont elles toutes justifiées ? le bien commun y trouve-t il son compte ?
  • Le bouclier fiscal a-t-il fonctionné ? est il juste ?
  • Les dépenses des collectivités locales sont elles contrôlés ? les mises sous tutelles par les préfectures fonctionnent elles ?
  • Ne devons nous pas interdire simplement la mise en en place de budgets prévisionnels déficitaires ?
  • La réduction de la TVA dans le secteur de la restauration  était il opportun dans cette période de crise ?

 Aujourd’hui mon sentiment est que nos instances qu’elles soient locales ou nationales gouvernent à courte vue, la baisse des impôts et plus généralement celle des prélèvements obligatoires étant financée essentiellement (exclusivement ?) par la création de nouvelles dettes.

Cette approche électoraliste est contre productive…tôt ou tard, il faudra payer !

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
15 novembre 2009 7 15 /11 /novembre /2009 18:35


Semaine passée, c’est un taux d’absentéisme de près de 30% qui a été observé dans les classes maternelles et primaires. Naturellement, c’est un constat qui a suscité interrogations et inquiétudes chez les parents d’élèves.

S’agit il de cas de grippe A ?

Les médecins consultés indiquent qu’au final sauf cas de complications et d’hospitalisation, les tests permettant d’avérer le diagnostic de grippe A ne sont pas pratiqués.

Difficile en ce cas d’être affirmatif sur la progression de la grippe nouvelle dans notre cité.

Une chose est certaine…sans tests, nous ne serons jamais dans le cas « 3 élèves grippés = fermeture temporaire de la classe ».

Alors deux choses l’une :

Ou il s’agit d’une affection banale, à suivre de loin en loin, mais alors pourquoi ce battage sur «  la grippe A n’est pas une maladie anodine, elle peut avoir des conséquences graves » et l’incitation « massive » à se faire vacciner.

Ou effectivement, il s’agit d’un réel problème de santé publique et dans ce cas, faut il laisser un taux d’absentéisme comme celui que nous  avons connu la semaine passée dans cette école sans réactions, sans investigations…alors qu’aux dires de nombre de parents d’élèves et de médecins, les symptômes rencontrés actuellement par nos enfants (forte fièvre, courbatures, toux) ressemblent fortement… à ceux de la grippe A. 

L’école sera-t-elle ouverte demain lundi ?

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
11 novembre 2009 3 11 /11 /novembre /2009 22:28

Demain 12 novembre, la commercialisation des biens immobiliers du nouveau quartier des temps durables sera lancée.

Tout au long de sa naissance, je vous propose de nous attarder sur ces différents aspects.

Vu l’ampleur du projet et de la communication associée, je rencontre actuellement de nombreux visiteurs, Val de Marnais pour la plupart, venus découvrir la ville et le site d’implantation de ce nouveau quartier.

Invariablement, les questions tournent autour de la « qualité » intrinsèque du site ( suite aux nombreuses polémiques sur l’éventuelle dangerosité du site) de la qualité des infrastructures de la ville ( écoles, transports, commerces, crèches, installations culturelles et sportives) ou de la politique de la municipalité actuelle (positionnement, imposition, projets).

Sujet important s’il en est, l’école. Présentée comme l’ECOLE de ce nouveau quartier, l’école Jean Louis Marquèze est l’objet de nombreuses interrogations.

Situé rue Jean Marie PRUGNOT, cette école nouvelle (2007) au design moderne, à faible impact écologique propose un accueil de la maternelle au primaire. Les enfants sont accueillis dans une dizaine de classes par une équipe pédagogique engagée et disponible.  Nous pouvons nous féliciter de disposer d’une structure de ce type sur Limeil Brévannes.

Toutefois ce tableau positif ne doit pas faire oublier les trop nombreux déficits :

Informatique:

Une infrastructure informatique digne des installations du siècle dernier (pas de réseau entre les postes de travail). Nos enfants ne se forment donc pas (ou trop peu) à l’informatique.

Lecture:

Le groupe scolaire dispose d’une bibliothèque lumineuse mais…  quasiment sans livres. Difficile d’inciter les élèves à lire pour leur plaisir. Les associations de parents d’élèves font d’ailleurs régulièrement appel à la générosité des parents ( dons de livres d’enfants)

Piscine :


Le groupe scolaire ne dispose quasiment pas d’accès à la piscine… ne pas compter sur l’école pour apprendre à nager à nos enfants

Sport :

La municipalité ne met pas (ou trop peu) de moyens de transport à disposition, les sites sont éloignés du groupe scolaire, c’est bien souvent le système D pour disposer d’infrastructures adaptées. A défaut c’est sur le site non équipé  du groupe scolaire que se déroule l’apprentissage sportif.


Enfin… et c’est une interrogation majeure, comment seront accueillis les enfants de ce nouveau quartier ? a raison de 1200 nouveaux logements c’est à priori, 1 000 jeunes et près de 400 nouveaux élèves qui devront être accueillis à Jean Louis Marquèze qui à ma connaissance dispose d’une réserve « foncière » de 4 classes ( quatre salles inoccupées pour le moment) soit seulement 120 élèves  

Et les 300 autres ? construction de nouveaux bâtiments pour cette école ? nouvelle école ?

Aucune information de la part de la municipalité sur ce point.

NB : concernant la polémique concernant la dangerosité possible du site, je vous conseille de vous référer au site officiel de la mairie et de prendre connaissance des différents rapports officiels

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article