Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 22:05

 ordinateur-enfant.jpg

 

Rentrée des classes ordinaire au groupe scolaire Jean-Louis Marquèze,  équipe pédagogique partiellement renouvelée mais  au complet et dynamique, locaux propres et accueillants mais… malheureusement c’est insuffisant.

Insuffisant car les élèves ne peuvent toujours pas disposer de l’outil informatique et en 2010 c’est inimaginable.

Pourtant, les ordinateurs trônent en bonne place dans les différentes classes…la raison de leur non utilisation est simple, le personnel enseignant ne dispose pas de prises pour les brancher.

Enoncé comme cela, cela peut prêter à sourire, un détail pourrait on penser, mais au final un sujet à priori complexe , car après 3 ans de moult interventions de l’équipe enseignante et des associations de parents d’élèves auprès de la municipalité… les ordinateurs restent toujours sans branchements.

Les services municipaux se retrancheraient derrière d’une part  la nécessité d’obtenir des autorisations de la part des architectes concepteurs de cette école « écolo » pour procéder aux aménagements (simplissimes) nécessaires et d’autre part la mise à disposition d’un bus informatique itinérant… loin de remplir son office.

Pour nos enfants cette impossibilité d’accéder à l’outil informatique est problématique, ceux-ci ne disposant pas tous, dans leur foyer, d’accès à l’outil informatique.

Les enfants scolarisés en CM2 passent un test permettant d’évaluer leurs connaissances en informatique.
A ma connaissance, aucun élève scolarisé à l’école Jean Louis Marquèze n’aurait été en mesure de passer cette évaluation.

Cette situation… ubuesque ne peut persister, je ne souhaite pas initier de vaines polémiques mais je demande simplement à ce que nos enfants puissent accéder aux savoirs et aux enseignements nécessaires, le fait qu’ils étudient dans une école « novatrice » ne devant pas selon moi entraîner de dommages collatéraux de ce type.

Monsieur le maire, nous comptons sur vous…et c’est urgent.

 

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
12 septembre 2010 7 12 /09 /septembre /2010 11:42

temps-durables-septembre-10.jpg

Dix mois après la commercialisation (en grandes pompes) du programme, visite cette semaine sur le chantier…rien !

Pour les acquéreurs et futurs habitants l’inquiétude est souvent de mise, les promoteurs ne se précipitant pas pour communiquer sur les raisons concrètes du retard du chantier.

En juin, une lettre est venue informer les acquéreurs d’un retard prévisible de 6 mois sur la livraison du chantier…sans plus de précisions sur les causes réelles.

Sollicité par de nombreux brévannais, riverains ou futurs habitants de ce quartier, j’ai tenté de prendre quelques informations que je vous livre avec toutes les réserves qu’impose cette situation délicate.

Le retard du chantier serait dû essentiellement à une volonté de la municipalité de modifier l’aménagement de la zone et notamment la localisation de l’usine bio masse.
Ces modifications auraient eut pour effet de générer des effets administratifs en cascade retardant le lancement des chantiers.

Le démarrage effectif du chantier serait prévu pour le courant du mois de novembre, avec une prévisible livraison courant 2012.

Pour les investisseurs, le passage chez le notaire devrait cependant être assuré sur l’année 2010.

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 20:23

Melenchon-il-etait-une-fois-la-revolution.jpg

Jean Luc Mélenchon était ce matin l’invité de Jean-Jacques Bourdin sur RMC Info.

Naturellement j’ai écouté, j’ai souri et parfois plus encore. Toujours cette verve. Lâché, en pleine confiance, JLM a enchaîné les bons mots, les petites phrases assassines et malheureusement aussi les approximations. Un peu de pub pour  son blog, des  superlatifs, des images populistes  pour illustrer… du grand JLM ! C’est ce que l’on appelle, dans les médias, un bon client.

Sarkozy, DSK, les footballeurs et les banques, Liliane Bettencourt, Zapatero et naturellement François Bayrou, tout le monde a eu droit à son Melench’time.

Concernant François Bayrou, JLM reconnait le courage et l’opiniâtreté de l’homme mais fustige une présumée appartenance à la droite. Appartenance caractérisée d’après vous par la volonté du MoDem d’inscrire dans la constitution l’interdiction structurelle d’un budget en déficit.

Pour votre information M. Mélenchon, vous qui aimez suivre l’actualité du MoDem, notez bien :

L’approche en question consiste à interdire de proposer un budget en déficit car un état qui finance son fonctionnement par du déficit est un état qui se délite. Cependant si les circonstances l’exigeaient  (crise financière comme celle que nous vivons), l’Etat pourrait utiliser le déficit pour INVESTIR et relancer la machine économique.

En clair, lorsque la situation économique est favorable ou neutre on s’interdit d’avoir recours au déficit.  Le recours au déficit n’intervenant qu’exceptionnellement en cas de crise majeure.

François BAYROU souhaite avoir recours au référendum pour entériner cette démarche. C’est donc une décision qui reviendra… au peuple.

Je pense que la différence est notable et suis surpris du manque de discernement  de JLM à ce sujet. Et réduire cette approche à une appartenance à la droite ou à la gauche est à mon sens…simplement ridicule et hors de propos.

J’ajouterai également, pour mémoire, les propos tenus par François BAYROU lors d’un entretien au Monde dans une édition datée du 23/24 mai 2010.


Le Monde : Approuvez-vous la proposition du président de la République d'inscrire dans la Constitution la lutte contre les déficits ?

François Bayrou : Inlassablement, depuis dix ans, j'ai défendu le principe d'une disposition constitutionnelle qui empêche les déficits de se creuser, du moins en période de croissance. La proposition que je défendais était d'écrire tout simplement dans la Constitution qu'à partir de l'année 2015, par exemple, les déficits de fonctionnement ne seront pas admis, sauf pour combattre ou prévenir une récession.
Pour l'investissement, les grands équipements, il est compréhensible qu'en empruntant on partage la charge avec les générations futures ; pour le fonctionnement pour les retraites, pour le remboursement des feuilles de sécu, c'est inadmissible et scandaleux. Je trouve légitime d'en faire un principe constitutionnel. Bien des critiques disent : "Vous n'avez pas le droit de lier les mains des gouvernements à venir."
Cette critique est sérieuse : je propose donc que la modification constitutionnelle soit décidée par les Français eux-mêmes, par référendum. Si des gouvernements ultérieurs estiment nécessaire de rompre avec cette règle de prudence, ils ne pourront le faire sans avoir à leur tour demandé l'accord du peuple.

 

Photo : Cpolitic.com

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 04:12

image-anelka-domenech-juin-10.jpg

La France du Nicolas «  Cass’toi pov’ con » irrité par le manque d’allégeance de certains, la France du Nicolas qui insulte son instituteur parce que la note de français n’est pas au niveau de ses attentes viennent se mêler à la France du Nicolas footeux, injuriant son entraîneur,  ne supportant pas  la critique.

Les limites du convenable et même sans aller au convenable les limites de la normalité sont déplacées et largement,  j’entends nos anciens dire : « Avant ce n’était pas comme ça ».
En effet.

Pour l’amusement, je vous pose la question :

Imaginez- vous « cass’toi pov’ con » dans la bouche du Général de Gaulle ou de François Mitterrand ?
Imaginez-vous un Nicolas de 11 ans dans les années 50 insultant son instituteur ?
Imaginez-vous les propos footballistiques des derniers jours dans la bouche de Michel Platini ?

Hautement improbable…

Notre société et les comportements évoluent certes, certaines valeurs semblent tomber en désuétude, les notions de « respect » ou de  « savoir-vivre » deviennent conceptuelles et quelque peu surannées.

 Les modèles, les référents, porteurs et véhicules de ces valeurs disparaissent les uns après les autres.  

Comment demander à Nicolas 11 ans de respecter son instituteur si l’idole footballistique dont il porte le maillot, acheté à grand prix, ne parvient pas lui même à réprimer sa frustration  et injurie son entraîneur ?

Comment reprocher au Nicolas champion de football son incartade verbale si notre président de la république lui-même s’illustre par des dérapages verbaux incontrôlés ?

Enfin, vous noterez …qu’aucun de ses Nicolas médiatiques ne daignent après coup… faire amende honorable et s’excuser !

 

Je salue et assure de mon affection tous les Nicolas qui font mentir les propos tenus dans ce billet ;-)

Photo : Une de l'équipe du samedi 19 juin 2010

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 22:02

page-de-garde-canard-enchaine.jpg

Le canard enchaîné vient de sortir dans la série « des dossiers du Canard Enchainé » une édition consacrée aux « profiteurs du bizness écolo ».

Un article  "Quand les pollueurs « s’éco-blanchissent »" a plus particulièrement retenu mon attention.

quand-les-pollueurs-s-eco-blanchissent.jpg

Cet article décrit comment les marques mais aussi les collectivités locales usent et abusent des termes « verts » pour vendre plus ou optimiser leur image. Ce serait le concept du "greenwashing"!

image-greenwasing-copie-1.jpg

Et pour illustrer leur article, le Quartier des Temps durables !

Voici un extrait de l’article :

 texte-canard-enchaine.jpg

Greenwashing …. Quand tu nous tiens !

 

Sources (textes et images) : Les dossiers du Canard enchaîné «  les profiteurs du bizness écolo »

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 21:12

 Marine-LEPEN.jpg

 

La semaine passée, je découvre :

Qu’un sondage IPSOS est paru pour mesurer l’appétence des français sur une éventuelle participation de Marine LEPEN à un gouvernement.

Le positionnement de Marine LEPEN que j’ai écouté sur RMC. Le discours est pondéré, Mme LEPEN  positionne clairement son parti comme un parti fréquentable, républicain et citoyen. A l’occasion de cette interview, Marine LEPEN réfute clairement la notion d’appartenance à l’extrême droite. Et même si le discours devient nauséabond à l’occasion de l’évocation de l’équipe de France de football, le message global est serein et apaisé.

Un sondage IFOP pour Paris Match sur les intentions de vote des présidentielles 2012 ou Mme LEPEN est annoncée au premier tour avec 12 ou 13%%. Je constate  également dans ce même sondage que  Nicolas Sarkozy atteint à  peine 27 à 28% des voix, avec un réservoir de voix pour le second tour… modeste.

Palais-de-l-elysee.jpg

Hier, j’ai fait un mauvais rêve.

J’y voyais  Marine LEPEN, drapée dans sa nouvelle respectabilité, tailleur bleu républicain du meilleur effet,  avançant vers le perron de l’Elysée… et annoncer, proche de l’épectase, sa joie d’intégrer le gouvernement….

 

Aujourd’hui,  réveillé mais effrayé je m’interroge :

Sur cette blonde Marine LEPEN qui adoucit les messages FN et relègue du même coup les dérapages verbaux du fondateur à un passé…révolu.

Sur l’histoire des sondages d’opinions. Aussi loin que je me souvienne, jamais l’entrée du FN fut suffisamment considérée comme une éventualité sérieuse pour déclencher des sondages d’opinions à ce sujet.

Jamais à deux ans d’une échéance électorale… le FN fut créditée d’autant d’intentions de votes

Sur la stratégie de Nicolas Sarkozy, qui à la vue de ce sondage ne sera probablement pas réélu sans un report massif des voix du front national.

 

Je m’interroge et j’ai peur.

 

Marine LEPEN, invitée de Jean Jacques BOURDIN

http://www.rmc.fr/podcast/podcast.php?id=38

Sondage  IPSOS concernant l’hypothèse d’une participation du FN à un gouvernement

http://www.ipsos.fr/CanalIpsos/articles/3062.asp?rubId=19

Sondage IFOP des intentions de vote pour la Présidentielle 2012 (pour Paris Match)

http://www.ifop.fr/?option=com_publication&type=poll&id=1167

 

Photos : Flickr / Ernest MORALES (Marine LEPEN)

FLickr Fred_T (Palais de l'Elysée)

 

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 21:20

immobilier-construction-brevannes.jpg

 

C’est avec des accents Shakespeariens que notre maire nous invitait le 20 mai à nous réunir dans l’urgence pour débattre de cette pression immobilière… à laquelle il fallait, en toute hâte, réagir !

J’avais dans mon billet du 14 mai, évoqué ma crainte de la ritournelle politique….et je suis au regret de vous dire…que nous avons effectivement assisté à un show digne des grands standards politiques  des années 80.

Lors de cette réunion (une centaine de participants environ) M. ROSSIGNOL  a :

  • Indiqué à plusieurs reprises qu’il ne souhaitait pas prendre de décisions sans nous les soumettre préalablement (nous = les brévannais de base qui assistions à la réunion publique).
  • Que le PLH intégrant la notion de communauté urbaine (Alfortville, Créteil et Limeil Brévannes) mettait la pression pour que des programmes sortent de terre sur Limeil car sur les deux autres communes…le béton est à son comble !
  • Avoir … précisé que… non décidément rien ne pouvait stopper la furia immobilière et qu’à son corps défendant… il fallait BETONNER !!

Et après une heure et demie… hop, monsieur le maire sortit de sa manche SA conclusion et SON plan de bétonnage ( 5 zones concernées: Quartier Pasteur, création d’une ZAC a la ballastière nord, remodelage du centre ville intégrant une partie du parc de l’Hôpital Emile ROUX… mais je laisse le soin à la municipalité de vous conter les chantiers) .

Celui-ci était donc déjà prêt avant même le démarrage de la réunion publique ou le brévannais était invité (sans connaissance préalable des éléments) …dans l’objectif d’en débattre !

Questions :

Le bétonnage serait inéluctable, soit… mais :

Pourquoi cette manœuvre politicienne et infantilisante destinée à faire croire à un débat alors que tout est déjà écrit et décidé avant même le début de la réunion?

Pourquoi faire croire  à la population qu’elle a un poids  alors que seuls les élus de la majorité disposent d’un minimum de moyens d’actions.

En conclusion :

Il est possible que l’arrêt de la construction foncière soit impossible, je ne discute pas des options mais des méthodes de communication … politiciennes et d’un autre temps

 

Décryptage politique :

Je pense que monsieur le maire a conscience du fort mécontentement des brévannais sur sa politique de développement foncier entraînant nombre de nuisances et cherche à recouvrer une virginité à ce sujet.

Moyens : Envoi  à l’ensemble des brévannais d’un courrier suffisamment alarmiste qui  retient l’attention.  Ce courrier insiste sur la lutte du maire contre la pression immobilière et indique qu’un débat avec la population est organisé.

8 000 foyers brévannais auront eu l’occasion de prendre connaissance de cette communication et seulement 100 personnes présentes lors de cette réunion publique  auront pu vérifier qu’il s’agissait en lieu et place d’une réunion publique extraordinaire pour débattre de la lutte contre la pression immobilière… d’une réunion  d’information et de présentation de la nouvelle stratégie immobilière de la municipalité.

 

 

 

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
25 mai 2010 2 25 /05 /mai /2010 22:15

P1030590.jpg

 

De multiples sources font part ce soir de violences  au groupe scolaire Marquèze.

Les faits se seraient déroulés cet après-midi dans l’enceinte du groupe scolaire, une (voire deux) enseignante aurait  été sévèrement prise à parti par un élève, des violences physiques seraient survenues.

Je tiens, sans attendre, à manifester mon soutien à l’équipe enseignante.

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 22:52

Fête du CASTOR au Parc Léon Bernard dimanche à Limeil-Brévannes

Fete-du-castor-mai-2010.jpg 

 C’est l’occasion, chaque année de présenter la diversité des associations brévannaises et de saluer la générosité des bénévoles qui les font vivre.

Cette année, pour le plus grand plaisir des exposants et des visiteurs, le soleil et les températures clémentes étaient de la partie.

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
14 mai 2010 5 14 /05 /mai /2010 23:22

 

Vous avez probablement reçu la lettre de notre maire nous invitant à une réunion publique  le 20 mai sur le thème de « la pression foncière insupportable ».

Je l’avoue, dans un premier temps, j’ai cru à un tract satirique. Il n’en est rien.

reunion-publique-20-mai-2010.jpg

Vous avez certainement, comme moi,  trouvé ce courrier pour le moins inattendu. Notre édile y dénonce l’urbanisation effrénée que notre ville risque de subir en attendant la mise en place du PLU en 2011.

Si ce revirement n’est pas une manœuvre politique, il  conviendra, alors, de noter le courage de notre maire. Chantre de l’urbanisation  «verte» et durable, notre édile a régulièrement mis en avant les actions de la municipalité en faveur  des constructions immobilières dans le CASTOR arguant du déficit de logements dans la région. A ce sujet, vous pouvez par exemple consulter sur le site de la mairie le castor du mois de mai 2007 ou la majorité municipale ne trouve pas assez de superlatifs, de ! et de chiffres astronomiques pour annoncer les réalisations immobilières à venir (à titre d’exemple cette édition du  CASTOR  annonce la sortie de terre de près de 1 500 nouveaux logements).

Aujourd’hui, à priori, la majorité municipale souhaite modérer les ardeurs des promoteurs.

Mis à part le fond, reste la forme, une réunion publique pour débattre oui, mais de quoi ?

En clair, pour ceux et celles qui souhaiteraient participer à la réaction face à la pression foncière… quel peut être notre poids ?

marqueze-ecole.jpg

Au final, cette action ne traduit elle pas l’extrême faiblesse et l’état d’impréparation  de notre ville face aux quelques 3000 à 4000 nouveaux habitants qui déferlent sur la commune….sans places de crèches en conséquence, sans construction de nouvelle école, sans transports nouveaux, sans stratégie identifiée d’intégration du quartier des Temps durables dans la ville, sans solutions pour désengorger nos rues de la circulation automobile nouvelle générée par la croissance de la population.

Mesdames et messieurs de la majorité municipale…  Comment comptez-vous faire face à ses enjeux ? N’est-ce pas, finalement LA question ?

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article