Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 20:22

Place Mabilat Limeil-Brévannes

 

Pas foule rue Jean Marie Prugnot ce 14 Août. L’air est plaisant, la température douce. Fin des grosses chaleurs du début du mois.


La rencontre avec cette brévannaise de longue date est agréable. Nous nous connaissons bien, nous fréquentons le même quartier et apprécions les promenades, occasions de nous rencontrer fréquemment.

Le sujet des prochaines municipales est naturellement rapidement abordé.
Je m’interroge sur l’avenir de Limeil-Brévannes me confie t-elle, je suis venue habiter dans un village ouvrier et pavillonnaire et toutes ces constructions nouvelles m’effraient. Je ne m’y retrouve plus, c’est normal de construire, il faut bien loger les gens, mais la clairement, je ne comprends pas, on n’a pas la place, les rues ne sont pas adaptées à ce nouvel afflux. Arrivés Place Mabilat, elle désigne la rue des deux Clochers : regarde cette rue, tu connais beaucoup de rues à double sens …comportant qu’une seule voie de circulation ? c’est ubuesque !

Les pas nous mènent rue Albert Garry et tout logiquement, nous évoquons cette fameuse montagne de déchets, il était temps, cela devenait invivable, je suis ravie de sa disparition, je respire. La rue est propre maintenant me dit elle lorsque nous arrivons à proximité du quartier des musiciens, c’est grâce à la construction du quartier des temps durables. Il apporte au moins cela  mais auparavant ce quartier (des musiciens) était bordé par des noisetiers, ils ont disparu et maintenant la séparation entre les quartiers est matérialisée par ce grillage, il n’est pas adapté, regarde dans quel état il est !
Nous sommes coupés dans notre discussion par l’arrivée d’une voiture, visiblement pour celle-ci le 50km/h en ville est resté au stade du concept !
Alors ca, ca m’énerve prodigieusement réagit elle vivement, c’est pas un anneau de vitesse ici, elle renchérit en indiquant qu’il y a peu, se dirigeant vers le parc de la Plage Bleue, elle a vu des véhicules se livrant à une sorte de course de vitesse. Il faut faire quelque chose !

J’ai envie d’une nouvelle ville pour mes petits enfants, plus sure et plus douce, je compte sur la nouvelle génération pour que cela devienne une réalité, nous sommes allés trop loin dans cette ville, il faut revenir à un projet de ville plus simple, pensé avant tout pour le confort des habitants.

Je lui fais remarquer que son avis est juste, étayé et pourrait être mis à profit pour bâtir le futur programme électoral de la cité. Elle sourit, je m’occupe déjà de mes petits enfants, c’est très prenant, je ne pourrais pas être efficace. Son téléphone sonne, c’est son fils, tu vois, j’ai pas le temps me glisse t elle avec malice!

 

Mais elle ira voter, elle l’a promis.

Partager cet article

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article

commentaires

martine 06/09/2013 07:56

Vu le diagnostic avisé que fait cette dame et le regard qu'elle porte sur notre ville, ouf! nul doute qu'elle mettra le bon bulletin dans l'urne pour ne pas prolonger davantage ce gâchis
urbanistique et cette détérioration de notre cadre de vie.
;-)