Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 12:09

Image-Quartier-des-temps-durables-extraite-du-site-www.lemo.PNG

 

L’été est une période propice à l’échange. La chaleur et le soleil invitent à la confidence.

Rue St John Perse ce jeudi, je rencontre un jeune couple accompagné  de leurs jeunes enfants, pour moi ils représentent la génération des « durables ». Sourires échangés, la conversation s’engage, spontanée. D’abord avec malice, c’est bientôt les élections  c’est pour cela que vous venez nous voir me challengent ils, avec un grand sourire, je leur retourne que depuis 2011, nous nous sommes déjà croisés, à de très nombreuses reprises sans qu’il y ait  d’échéances à ces moments la. Ils en conviennent.

La parole est libre, tout de suite. Nous ne sommes pas vraiment à Limeil-Brévannes me disent ils, ici on est limite Valenton, pas loin de Bonneuil, à portée de Créteil mais Limeil on a l’impression que c’est pas loin mais que ce n’est pas ici…Ici me disent-ils nous sommes à part, pas encore intégrés à la ville. C’est la faute aux promesses non tenues, aux retards de livraison, à l’attente des commerces, à tous les problèmes de ce quartier ajoute la jeune femme.

Ici  il y a tout pour plaire, nous ne sommes pas loin de Paris, le quartier est neuf, nous avons pu devenir propriétaire en achetant notre appartement, c’est un peu un rêve pour nous. Nos appartements sont sympas, j’aime bien le look de ce quartier. Mes parents sont venus, ils étaient bluffés par la modernité. Bientôt il y aura la coulée verte ici juste au pied du quartier, on pourra pique-niquer avec les enfants l’été.

Mais bon c’est aussi du stress pour nous ajoute la jeune femme, on a peur de ne pas être à la hauteur financièrement, le coût du chauffage, en particulier, nous fait peur, nous avons de petits salaires et c’est loin d’être facile et puis, oui coupe le jeune homme ici ca pourrait être le rêve mais on ne peut pas se garer dans le quartier, il y a pas grand-chose sur place, il faut prendre la voiture pour tout.

Mais on attend rien des politiques me devance t il alors que je souhaitais creuser et investiguer sur la qualité de vie dans le quartier. Je ne sais pas si j’irai voter et ma femme elle, c’est sur elle n’ira pas. La jeune femme silencieuse rappelle à l’ordre ses enfants qui s’aventurent hors de son champ de vision. D’un geste large elle embrasse le quartier sur sa gauche, on aimerait plus de sécurité ici aussi, le soir je ne suis pas trop à l’aise pense t elle à voix haute.

Finalement les enfants mettent fin, par leurs courses effrénées, à notre échange sympathique.

 

Je ne peux m’empêcher de conclure en les invitant à voter pour les prochaines élections municipales. C’est le seul moyen de vous faire entendre, il existe des personnes engagées et sérieuses au-delà des logiques politiciennes de base. Je me sens obligé d’accompagner la tirade d’un clin d’œil, il faut être léger, il fait déjà assez chaud comme ca.

 

Photo: Extraite du site web: wwww.lemoniteur.fr


Partager cet article

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article

commentaires

martine 16/08/2013 04:27

Très bon article qui nius fait partager et encore mieux comprendre quels sont les inquiétudes de ces nouveaux habitants. Mais il est vrai qu au delà de ce ressenti, on n'a jamais vu une ville sans
maire à sa tête, donc il faudra élire un candidat, ou une candidate. Ces habitants déçus, doivent être acteurs de ce choix et ne pas subir le choix des autres, les votants, c'est toujours mieux.