Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 19:47

 

boulangerie-photos.JPG

 

Février 2013, Rue Henri Barbusse : fermeture de la maison de la presse.
Ou irons nous chercher nos journaux ? Très probablement au même endroit que pour faire ressemeler ses souliers, refaire ses clés…ailleurs !

 

Le point commun ? Ces petits commerces viennent tous de disparaître de notre centre ville. Disparus et non remplacés ou par des activités de services (agences immobilières, banques,…).

 

Avec un centre ville famélique, un marché anecdotique, Limeil-Brévannes est à la peine, son petit commerce se meurt.

 

 Or le « petit » commerce  participe à l’ambiance d’une commune, c’est un poumon, un réel confort, un vrai lien entre nous.

 

Le commerce de proximité s’inscrit également dans une logique de développement durable en limitant le recours systématique à la voiture pour remplir le frigo et en créant des emplois de proximité.

 

Le petit commerce participe aussi au « bien manger », le commerçant du coin de la rue ne prendra pas le risque de vous vendre n’importe quoi, il vous connait…vous le connaissez.

 

Mais si je constate avec tristesse chaque jour la situation du commerce à Limeil-brévannes…je pense et suis persuadé que ce n’est pas une fatalité.

 

C’est un enjeu majeur pour notre cité.

 

Qu’en pensez-vous ? Quelle est l’importance du commerce de proximité dans votre quotidien ?

 

Partager cet article

Repost0

commentaires

lili94 01/04/2013 18:16

jai vu que le chinois de la rue barbusse partait et que la boulangerie aussi changeait.
A un moment aussi il y a eu un fleuriste dans cette rue mais ca a pas marché je pense. Ils ont du mal a resté nos commercants c'est clair!!!
Pour moi je dis OUI c'est important les commerces!!!!!

Ph.GERBAULT 02/04/2013 15:14



Merci Lili...le post... c'est pour toutes ses raisons...



martine 26/03/2013 22:04

Tout à fait sur ma même longueur d'onde que toi Philippe. Je rajouterai : Pensons à nos aînés qui n'ont pas les mêmes possibilités de déplacement et qui pour eux le petit commerce de proximité
s'assimile à une petite ballade quotidienne leur donnant le sentiment d'une vraie autonomie salutaire physiquement et moralement. A quand d'ailleurs une vraie réflexion sur le parcours de vie.

Ph.GERBAULT 27/03/2013 16:47



Merci Martine pour ton commentaire.


Effectivement le parcours de vie mérite d'être inclus dans notre vision du quotidien.


 



mmesisi 26/03/2013 11:08

Moi cest pas grave. Mais pour mes parents c'est pas simple.
si il y a plus de marchands de journaux, eh bien ils acheteront plus la presse c'est tout et c'est triste pour ceux qui travaillent la dedans.

Ph.GERBAULT 27/03/2013 16:48



Merci madame pour votre commentaire. On ne peut ignorer l'impact de la faiblesse du commerce de proximité sur nos ainés.


Amicalement