Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
15 septembre 2010 3 15 /09 /septembre /2010 22:05

 ordinateur-enfant.jpg

 

Rentrée des classes ordinaire au groupe scolaire Jean-Louis Marquèze,  équipe pédagogique partiellement renouvelée mais  au complet et dynamique, locaux propres et accueillants mais… malheureusement c’est insuffisant.

Insuffisant car les élèves ne peuvent toujours pas disposer de l’outil informatique et en 2010 c’est inimaginable.

Pourtant, les ordinateurs trônent en bonne place dans les différentes classes…la raison de leur non utilisation est simple, le personnel enseignant ne dispose pas de prises pour les brancher.

Enoncé comme cela, cela peut prêter à sourire, un détail pourrait on penser, mais au final un sujet à priori complexe , car après 3 ans de moult interventions de l’équipe enseignante et des associations de parents d’élèves auprès de la municipalité… les ordinateurs restent toujours sans branchements.

Les services municipaux se retrancheraient derrière d’une part  la nécessité d’obtenir des autorisations de la part des architectes concepteurs de cette école « écolo » pour procéder aux aménagements (simplissimes) nécessaires et d’autre part la mise à disposition d’un bus informatique itinérant… loin de remplir son office.

Pour nos enfants cette impossibilité d’accéder à l’outil informatique est problématique, ceux-ci ne disposant pas tous, dans leur foyer, d’accès à l’outil informatique.

Les enfants scolarisés en CM2 passent un test permettant d’évaluer leurs connaissances en informatique.
A ma connaissance, aucun élève scolarisé à l’école Jean Louis Marquèze n’aurait été en mesure de passer cette évaluation.

Cette situation… ubuesque ne peut persister, je ne souhaite pas initier de vaines polémiques mais je demande simplement à ce que nos enfants puissent accéder aux savoirs et aux enseignements nécessaires, le fait qu’ils étudient dans une école « novatrice » ne devant pas selon moi entraîner de dommages collatéraux de ce type.

Monsieur le maire, nous comptons sur vous…et c’est urgent.

 

Partager cet article

Repost0

commentaires