Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
13 septembre 2015 7 13 /09 /septembre /2015 20:15
Limeil-Brévannes-est-vous ...évolue

Plus que jamais Limeil-Brévannes SERA vous.

Si le quotidien ne me permet plus d'être actif sur le blog, celui-ci ne doit pour autant pas cesser sa mission d'origine....avoir un regard (im)pertinent sur notre ville.

Pour cela, ce sont les brévannais qui auront, prendont, la parole. Sous forme de billets d'humeur, de posts de fond...l'avenir nous le dira.

Ph.Gerbault

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
11 décembre 2013 3 11 /12 /décembre /2013 22:09

ecole-Malraux.PNG

Les mois passent et ce que les français pressentaient  se confirme.
La réforme de notre système scolaire, cette réforme si nécessaire, si impérieuse est un échec.

Démagogique, bâclée, coûteuse elle ne caractérise aucune ambition aucune vision.

Cette réforme est refusée par la majorité des enseignants, des collectivités locales et des parents d'élèves. Les uns parce qu’elle transfère une part non négligeable de leurs prérogatives vers les collectivités cassant ainsi le socle républicain et laissant la place aux inégalités territoriales, les autres refusant légitimement ce nouveau fardeau économique. Les parents quant à eux ne comprennent absolument rien à cette réforme qui n’apporte rien à leurs enfants, vient compliquer leur quotidien, alourdir leurs impôts.

Nous attendons une réforme de fond qui sacralise l'école et replace les équipes enseignantes dans leurs prérogatives éducatives mais aussi sociétales.

Une réforme de fond focalisée sur l'apprentissage des bases pour les plus jeunes et  sur l'accompagnement des plus âgés vers l’entrée dans le monde du travail.

Une réforme qui redonne du sens au quotidien de nombreux enfants en difficulté via la réintroduction des Rased et supporte les plus précoces via des filières spécifiques.

Et enfin une réforme entérinant une fois pour toute la dimension républicaine une et indivisible remettant sur pieds les principes de l'égalité des chances et permettant la réactivation de l'ascenseur social des années passées.

 

Et a Limeil-Brevannes ?

Les parents signent en masse les pétitions appelant à retarder / réviser / non officialiser cette réforme, les enseignants explosent les compteurs de la mobilisation, la majorité des forces politique locales publiquement ou pudiquement y sont opposés

 ....et donc ?

 …Et donc le conseil municipal comme un seul homme engage la ville dans un processus de mise en place de cette réforme que personne ne veut au motif fallacieux et politicien que c'est LA LOI …fallacieux car une autre loi celle du service minimum n’est jamais appliquée sans que cela ne dérange le conseil municipal !

 

Le bon sens, le respect des brévannais et des enseignants de la ville voulait que la municipalité qui les représentent…les soutiennent dans leurs actions surtout lorsque celles-ci sont si puissamment exprimées. Il convenait de refuser à l’occasion de ce conseil municipal  d’engager publiquement la ville dans ce naufrage…quitte en parallèle à préparer en plan B la mise en œuvre de celle-ci …si d’aventures sa mise en place devenait incontournable.

 

Mais non, cette fois-ci, encore, les brévannais doivent accepter d’être nourris, gavés à la soupe politicienne.

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
17 novembre 2013 7 17 /11 /novembre /2013 15:34

Charlotte-et-Marc-marche-de-Limeil-Brevannes.PNG

 

Je suis toujours ravi de voir l’arrivée de nouveaux commerçants sur le marché de Limeil-Brévannes.

Charlotte et Marc se sont installés, depuis quelques mois, tous les samedis sur notre marché. Charcutiers et fromagers, ils proposent des produits de qualité à des prix abordables ! Leurs merguez, saucissons et autres pyramides cendrées sont de vrais régals !

En plus…ils sont forts sympathiques et accueillants, c’est un plaisir.

 

Ils viennent enrichir l’offre beaucoup trop réduite de notre marché.
Limeil-Brévannes a besoin de son marché et nous espérons tous qu’ils seront des nôtres longtemps.

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
13 novembre 2013 3 13 /11 /novembre /2013 12:33

Alternative-MoDem-UDI-logo.PNG

Le refus du populisme galopant, aux antipodes de nos valeurs.
Le réalisme d’une union entre partis frères partageant des idées très proches.
Le désir de mettre en commun les énergies progressistes et humanistes des militants

…sont les raisons majeures de la création de cette Alternative… de notre Alternative.

Pour Limeil-Brévannes, aussi, nous militons… je milite, pour une alternative. Une alternative à près de 20 ans d’une gestion engluée dans ces contradictions, d’une gestion politicienne loin des intérêts des brévannais.

 

Des années passées, j’ai constaté à de multiples reprises le goût des média de notre édile notamment son appétence pour le green washing et autres activités à fortes aspérités médiatiques. Mais si sur le papier ces intentions étaient louables, les déceptions furent la règle une fois les projets sortis de sols.

Un groupe scolaire splendide et s’inscrivant dans la lignée des projets verts mais qui aujourd’hui révèle des contrefaçons à foison.

Un nouveau quartier dénommé les temps durables ou les habitants logiquement attirés par l’attrait du « durable » et du vert (ramassage des ordures par des chevaux, usine biomasse, coût énergétique ridicule, bannissement de la voiture au profit de circulations douces) éprouvent aujourd’hui les pires difficultés pour obtenir la délivrance des promesses.

Et, il faut le dire, l’approche de notre maire, systématiquement politicienne et clivante ne milite pas pour l’indulgence.

Limeil-Brévannes dispose d’atouts importants (forêt, proximité de nœuds routiers et de Paris,…) et pourtant ne parvient pas à proposer à ses habitants la qualité de vie qu’ils sont en droit d’attendre.

Les étiquettes politiques sont peu importantes au niveau local, mais il est urgent de proposer un nouveau modèle de gestion, un  nouveau contrat de vie aux brévannais, une approche basée sur le pragmatisme, une fiscalité raisonnée et raisonnable et des projets conçus pour satisfaire les légitimes attentes des brévannais.

Pour toutes ces raisons, les élections municipales approchant le choix d’un groupe soudé nécessaire pour relever le challenge s’impose.

L’UDI et le MoDem s’inscrivent aujourd’hui dans ce projet et apportent leur soutien actif dans le projet volontaire, sérieux et ambitieux porté par Françoise Lecoufle.

 

  L.alternative.limeil.brevannes L.alternative.limeil.brevannes

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
3 novembre 2013 7 03 /11 /novembre /2013 20:56

Halloween-aux-temps-durables.PNG

Avec des éclaircies bien vaillantes, la météo était du coté des sorcières cet après-midi dans le quartier des temps durables.

Organisé par l’association des Temps Durables, ce moment convivial et chaleureux a permis aux enfants du quartier de se déguiser, de partir à la recherche des ingrédients de la potion magique égarés par la dernière sorcière en date et d’être maquillés par les nombreux bénévoles présents.

 

Malgré les boissons et gâteaux à gogo …les apprentis sorciers doivent être bien fatigués ce soir !

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
26 septembre 2013 4 26 /09 /septembre /2013 19:19

 

Cabanes de chantier rue JMP2

Depuis un long moment déjà, rien ne va plus rue Jean-Marie Prugnot.

Circulation compliquée, stationnement sportif et anarchique, saleté grandissante, incivilités, construction à tout va... la tranquillité de cette rue appartient désormais à l’histoire.

Un degré supplémentaire dans le « n’importe quoi » vient d’être franchi en début de semaine avec l’installation de cabanes de chantier superposées en pleine rue…juste devant des habitations.

Ce chantier initié, vers les numéros 30 de la rue, depuis de longs mois, ne cesse de poser problème.


 Depuis l’origine, une partie de la chaussée …d’envergure déjà modeste…est mangée par une emprise au sol en béton obstruant la visibilité pour les habitants de la résidence « La Closerie » et rendant la sortie du parking…peu pratique et dangereuse. En parallèle, les enfants se rendant à l’école Jean-Louis Marquèze sont privés de trottoir et aucun passage clouté n’est matérialisé au sol malgré les demandes répétées des associations de parents d’élèves.

L’hiver dernier, brusquement, le chantier est abandonné, envahi par les eaux, il a été rapidement surnommé la « piscine » par les riverains.
Effet pervers de cette piscine…les moustiques et autres bestioles qui trouvèrent celle-ci à leur goût et vinrent s’installer en masse faisant passer un été épidermiquement chaud aux riverains.

Mais ce lundi, il y a du mouvement, le chantier semble reprendre et l’absurde est atteint avec l’installation de cabanes de chantier superposées…installées quasiment en face de cette fameuse emprise…laissant entre 45 et 75 cm de trottoir. Entre 45 et 75 car au début du passage, un collaborateur averti a cru bon de laisser dépasser un tuyau en plastique réduisant très largement le passage déjà peu généreux.

Cabanes-de-chantier-rue-JMP.PNG

Résultat, s’aventurer rue Jean-Marie Prugnot pour un père ou une mère de famille équipé d’une poussette devient un exercice qui doit préalablement être intellectualisé pour être mené avec succès.

 

Je n’apprécie pas la caricature, mais il y a un moment ou l’exaspération prend le pas. Rencontré au pied des cabanes, un riverain directement concerné par cette installation faisait part de sa surprise : «  et vous croyez que quelqu’un est venu me prévenir ? Rien !!! »

Alerté, les services municipaux déclarent découvrir eux aussi la situation et ne pas avoir donné d’autorisation à l’installation de ces cabanes…dans ces conditions.

Gageons qu’ils trouveront l’énergie nécessaire pour nettoyer cette rue, rendre praticable les trottoirs, sécuriser le passage des enfants …

C’est le minimum quand même !

  

 

 

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
16 août 2013 5 16 /08 /août /2013 20:22

Place Mabilat Limeil-Brévannes

 

Pas foule rue Jean Marie Prugnot ce 14 Août. L’air est plaisant, la température douce. Fin des grosses chaleurs du début du mois.


La rencontre avec cette brévannaise de longue date est agréable. Nous nous connaissons bien, nous fréquentons le même quartier et apprécions les promenades, occasions de nous rencontrer fréquemment.

Le sujet des prochaines municipales est naturellement rapidement abordé.
Je m’interroge sur l’avenir de Limeil-Brévannes me confie t-elle, je suis venue habiter dans un village ouvrier et pavillonnaire et toutes ces constructions nouvelles m’effraient. Je ne m’y retrouve plus, c’est normal de construire, il faut bien loger les gens, mais la clairement, je ne comprends pas, on n’a pas la place, les rues ne sont pas adaptées à ce nouvel afflux. Arrivés Place Mabilat, elle désigne la rue des deux Clochers : regarde cette rue, tu connais beaucoup de rues à double sens …comportant qu’une seule voie de circulation ? c’est ubuesque !

Les pas nous mènent rue Albert Garry et tout logiquement, nous évoquons cette fameuse montagne de déchets, il était temps, cela devenait invivable, je suis ravie de sa disparition, je respire. La rue est propre maintenant me dit elle lorsque nous arrivons à proximité du quartier des musiciens, c’est grâce à la construction du quartier des temps durables. Il apporte au moins cela  mais auparavant ce quartier (des musiciens) était bordé par des noisetiers, ils ont disparu et maintenant la séparation entre les quartiers est matérialisée par ce grillage, il n’est pas adapté, regarde dans quel état il est !
Nous sommes coupés dans notre discussion par l’arrivée d’une voiture, visiblement pour celle-ci le 50km/h en ville est resté au stade du concept !
Alors ca, ca m’énerve prodigieusement réagit elle vivement, c’est pas un anneau de vitesse ici, elle renchérit en indiquant qu’il y a peu, se dirigeant vers le parc de la Plage Bleue, elle a vu des véhicules se livrant à une sorte de course de vitesse. Il faut faire quelque chose !

J’ai envie d’une nouvelle ville pour mes petits enfants, plus sure et plus douce, je compte sur la nouvelle génération pour que cela devienne une réalité, nous sommes allés trop loin dans cette ville, il faut revenir à un projet de ville plus simple, pensé avant tout pour le confort des habitants.

Je lui fais remarquer que son avis est juste, étayé et pourrait être mis à profit pour bâtir le futur programme électoral de la cité. Elle sourit, je m’occupe déjà de mes petits enfants, c’est très prenant, je ne pourrais pas être efficace. Son téléphone sonne, c’est son fils, tu vois, j’ai pas le temps me glisse t elle avec malice!

 

Mais elle ira voter, elle l’a promis.

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
10 août 2013 6 10 /08 /août /2013 12:09

Image-Quartier-des-temps-durables-extraite-du-site-www.lemo.PNG

 

L’été est une période propice à l’échange. La chaleur et le soleil invitent à la confidence.

Rue St John Perse ce jeudi, je rencontre un jeune couple accompagné  de leurs jeunes enfants, pour moi ils représentent la génération des « durables ». Sourires échangés, la conversation s’engage, spontanée. D’abord avec malice, c’est bientôt les élections  c’est pour cela que vous venez nous voir me challengent ils, avec un grand sourire, je leur retourne que depuis 2011, nous nous sommes déjà croisés, à de très nombreuses reprises sans qu’il y ait  d’échéances à ces moments la. Ils en conviennent.

La parole est libre, tout de suite. Nous ne sommes pas vraiment à Limeil-Brévannes me disent ils, ici on est limite Valenton, pas loin de Bonneuil, à portée de Créteil mais Limeil on a l’impression que c’est pas loin mais que ce n’est pas ici…Ici me disent-ils nous sommes à part, pas encore intégrés à la ville. C’est la faute aux promesses non tenues, aux retards de livraison, à l’attente des commerces, à tous les problèmes de ce quartier ajoute la jeune femme.

Ici  il y a tout pour plaire, nous ne sommes pas loin de Paris, le quartier est neuf, nous avons pu devenir propriétaire en achetant notre appartement, c’est un peu un rêve pour nous. Nos appartements sont sympas, j’aime bien le look de ce quartier. Mes parents sont venus, ils étaient bluffés par la modernité. Bientôt il y aura la coulée verte ici juste au pied du quartier, on pourra pique-niquer avec les enfants l’été.

Mais bon c’est aussi du stress pour nous ajoute la jeune femme, on a peur de ne pas être à la hauteur financièrement, le coût du chauffage, en particulier, nous fait peur, nous avons de petits salaires et c’est loin d’être facile et puis, oui coupe le jeune homme ici ca pourrait être le rêve mais on ne peut pas se garer dans le quartier, il y a pas grand-chose sur place, il faut prendre la voiture pour tout.

Mais on attend rien des politiques me devance t il alors que je souhaitais creuser et investiguer sur la qualité de vie dans le quartier. Je ne sais pas si j’irai voter et ma femme elle, c’est sur elle n’ira pas. La jeune femme silencieuse rappelle à l’ordre ses enfants qui s’aventurent hors de son champ de vision. D’un geste large elle embrasse le quartier sur sa gauche, on aimerait plus de sécurité ici aussi, le soir je ne suis pas trop à l’aise pense t elle à voix haute.

Finalement les enfants mettent fin, par leurs courses effrénées, à notre échange sympathique.

 

Je ne peux m’empêcher de conclure en les invitant à voter pour les prochaines élections municipales. C’est le seul moyen de vous faire entendre, il existe des personnes engagées et sérieuses au-delà des logiques politiciennes de base. Je me sens obligé d’accompagner la tirade d’un clin d’œil, il faut être léger, il fait déjà assez chaud comme ca.

 

Photo: Extraite du site web: wwww.lemoniteur.fr


Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
3 août 2013 6 03 /08 /août /2013 21:45

Extrait-du-site-web-www.cg94.fr-enquete-Val-de-Marnais.PNG

 

Il fait 33° degré à l’ombre, les rues sont désertes- trêve estivale oblige.

C’est donc en plein été que le Conseil général décide d’interroger les Val-de-Marnais. L’enquête concerne notre perception sur leur action.

On peut s’étonner de l’absence de communication autour de cette enquête et du choix de la période (du 04 juillet au 31 août).

Espérons que les résultats seront communiqués, ils apporteront peut-être les éléments permettant de comprendre cette stratégie...quelque peu étonnante.

 

http://www.cg94.fr/val-de-marnais-vous-avez-la-parole

 

photo :extrait du site web : www.cg94.fr

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article
26 mai 2013 7 26 /05 /mai /2013 17:58

Lu…sur le site d’informations Citoyens 94 à propos des investitures pour les municipales de l'an prochain:

Site-94.citoyens.com-rubrique-politique.JPG

 

De vous à moi, j’espère sincèrement pour les brévannais que nous sommes, que Raymond Cathala a d’autres arguments à développer…que celui de son appartenance à la même fratrie que l’indéboulonnable Laurent…Cathala.

J’ai cherché immédiatement dans les commentaires de l’article (du 17 mai 2013) une réaction de la section PS de Limeil…rien.

Sur leur blog…rien non plus.


Bon, cela n'a donc pas l'air de les interpeller...moi si!

 


Photo issue du site web: http://94.citoyens.com

 

http://94.citoyens.com/2013/primaires-ps-anticipees-dans-le-val-de-marne-tous-les-candidats,17-05-2013.html

Repost 0
Published by Ph.GERBAULT
commenter cet article